Quand entreprenariat rime avec formation continue

La Bretagne est réputée pour être une terre d’entrepreneurs grâce à un pôle de recherche innovant et un vivier d’emploi qualifié. Saviez-vous que chaque année, des entrepreneurs du Poool rejoignent les rangs de la formation continue de Rennes SB ? C’est donc tout naturellement que nous sommes partis à la rencontre de Marie Corbin, Responsable des relations avec l’enseignement supérieur et la recherche chez Le Poool, pour échanger sur les challenges des entrepreneurs .

Quels sont selon vous les grandes tendances ou challenges auxquels les entrepreneurs vont devoir faire face ?

Un des gros challenges pour les startups est le recrutement. L’environnement favorable à la création de startups en France depuis une vingtaine d’année a généré une forte croissance du secteur et donc une forte demande en recrutement. Cela représente un double enjeu pour nos entrepreneurs, recruter et fidéliser. D’ailleurs, nous observons de plus en plus une prise de conscience des démarches RSE dans les startups. Une façon pour elles de développer leur marque employeur. De manière plus émergente, la montée des cyber attaques incitent de plus en plus les entrepreneurs à sécuriser leurs outils dès le début de l’aventure entrepreneuriale. A contrario, cette nouvelle contrainte a généré de belles opportunités entrepreneuiales dans ce domaine sur notre territoire.

En quoi la formation continue est un outil pour lancer et développer ses projets professionnels, lancer son entreprise ?

Les entrepreneurs que l’on accompagne sont très souvent des profils scientifiques ou ingénieurs qui décident de se lancer dans l’aventure entrepreneuriale sans avoir forcément l’expérience de la gestion d’une entreprise, même innovante. La formation continue est un levier très utile pour leur permettre d’acquérir les compétences nécessaires à un futur chef d’entreprise.

Comment accompagnez-vous / orientez-vous les entrepreneurs dans leurs projets ? Avez-vous une méthodologie ?

Au Poool, nous mixons accompagnement individuel, accompagnement collectif et mise en réseau. Nous nous appuyons beaucoup sur l’écosystème local d’entrepreneurs, d’experts, d’écoles et universités, … pour aiguiller les entrepreneurs vers le chemin le plus efficace pour la réussite de leur projet.

Quelle est votre plus grande fierté en tant que responsable des partenariats enseignement supérieur au Poool ?

Mon poste m’amène souvent à être la 1ère à échanger avec les futurs entrepreneurs lorsqu’ils sont étudiants, doctorants ou chercheurs. Ma plus grande fierté est de les voir évoluer avec leur projet et de suivre la concrétisation de leur entreprise.

Quel est le projet que vous avez vu naitre et qui vous a marqué ? (Sur une dimension relationnelle, humaine ou succès de développement…)

Nous renforçons actuellement notre parcours d’accompagnement des startups deeptech*. C’est un projet d’envergure régional auquel nous travaillons avec les autres technopoles de Bretagne et la SATT Ouest Valorisation*. Ce parcours doit nous permettre de multiplier le nombre de startups deeptech sur le territoire et de favoriser leurs chances de réussite. Je suis convaincue que l’entrepreneuriat peut être une belle façon de mobiliser les avancés de la recherche scientifique pour répondre aux enjeux de demain et je suis contente de pouvoir y contribuer.

*Une jeune entreprise innovante qui proposent des produits ou des services sur la base d’innovations de rupture le plus souvent issue de la recherche académique ou privée.
*Ouest Valorisation accélère le transfert de technologies issues des laboratoires bretons et ligériens vers les entreprises.

 

Cet article vous a plu ? Alors vous devriez aimer notre article « L’accompagnement d’un étudiant en formation continue à l’Executive Education »

Lire l’article